Accueil MSH-Alpes


Retour sur les rapports d'enquête et d'expertise suite à la canicule de l'été 2003

Publication

Retour sur les rapports d'enquête et d'expertise suite à la canicule de l'été 2003

Version imprimable

Auteurs :

Patrick Lagadec, Hervé Laroche
Grenoble, CNRS - Maison des Sciences de l'Homme-Alpes, Mai 2005, 274 p.

Collection :

Cahiers du GIS Risques Collectifs et Situations de Crise, n°4

ISBN :

2-914242-20-4

Langue :

français

Diffusion gratuite (envoi postal) dans la limite des stocks : se renseigner auprès de edition@msh-alpes.fr

Résumé

L'attention croissante portée à la question des risques collectifs et aux crises qui leur sont liées a favorisé, ces dernières années, la multiplication d'analyses et d'expertises émanant de diverses instances publiques (inspections générales, missions, commissions d'information et/ou d'enquête parlementaires...) et effectuées souvent dans des délais rapides (quelques mois). Ces productions engendrent un effet de connaissance qui détermine ensuite très fortement l'appréhension de tel ou tel risque, de telle ou telle crise et influent, avec plus ou moins d'impact, sur la gestion des risques et des crises ultérieurs. Il est donc particulièrement intéressant de s'interroger sur le contenu et la nature des apports de ces missions et commissions d'inspection, d'expertise, d'enquête et sur les conséquences que cela peut avoir sur la recherche sur les risques dans le champ des sciences humaines et sociales.

Ce numéro des Cahiers du GIS Risques Collectifs et Situations de Crise analyse ainsi le corpus de rapports publics réalisés dans le cadre de missions et commissions d'information, d'inspection, d'enquête à la suite de la canicule de l'été 2003.

Ce travail a été confié à deux chercheurs : Patrick Lagadec, directeur de recherche à l'Ecole Polytechnique, au titre d'une analyse principale et détaillée des rapports sous l'angle de la gestion des crises ; Hervé Laroche, professeur de stratégie à l'ESCP-EAP European School of Management, au titre d'une analyse complémentaire, sous l'angle du management des organisations, de la production de sens dans les organisations, de l'analyse des défaillances organisationnelles. A travers deux perspectives différentes, leurs contributions permettent de rendre compte du contenu de ces rapports, des différents choix faits en matière d'analyse, des biais éventuels, des effets produits en termes de connaissances par des rapports qui se succèdent, se complètent parfois, se répondent, diffèrent éventuellement.

Cette publication, à travers les informations mises en avant, les analyses proposées et les pistes de réflexions ouvertes, devrait ainsi intéresser aussi bien les chercheurs que les acteurs concernés par la gestion des risques et des crises.

******

Le Groupement d'Intérêt Scientifique (GIS) Risques Collectifs et Situations de Crise (basé à la MSH-Alpes) fait suite au Programme du CNRS du même nom et associe le CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique), l'INRA (Institut National de la Recherche Agronomique), l'INSERM (Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale), l'IRSN (Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire), le ministère de l'Equipement et des Transports, le ministère de l'Ecologie et du Développement Durable, le ministère de la Santé (via la DREES-MiRe).

L'objectif des Cahiers du Gis Risques Collectifs et Situations de Crise est de permettre la diffusion d'analyses dont le format dépasse celui d'un article sans atteindre celui d'un ouvrage et qu'il est intéressant de faire circuler rapidement au sein de la communauté des chercheurs et acteurs concernés, à un titre ou à un autre, par les risques et les crises. Ces analyses peuvent porter sur des questions, objets et problématiques très divers, l'idée étant de favoriser la diffusion de synthèses, en particulier sur des sujets liant réflexions théoriques et réflexions pratiques.