Accueil MSH-Alpes


Évènements passés

Conférencelundi - mardi, 25 - 26 Septembre 2017

Tenir. Douleur chronique et réinvention de soi

Lundi 25 septembre de 18h à 20h / Mardi 26 septembre de 10h à 12h  |  Amphithéâtre de la MSH-Alpes

Événement co-organisé par le Laboratoire des Sciences de l'Education (LSE) et la MSH-Alpes.

Conférence et séminaire avec David Le Breton, Professeur de sociologie et anthropologie à l’Université de Strasbourg, membre du laboratoire Dynamiques Européennes (DynamE), UMR 7367.

Lundi 25 septembre : conférence  sur son dernier ouvrage intitulé "Tenir. Douleur chronique et réinvention de soi" (Métailié, 2017) et qui prendra la forme d’une discussion animée par Alain Blanc, questionnant l’auteur sur son livre et ses précédents travaux.

Mardi 26 septembre : séminaire par Alain Blanc, durant lequel  David  Le  Breton  apportera  ses  réflexions  à  la  question "Qu’est-ce que penser le corps ?". Par la suite, il développera un second point portant sur "Observer le corps".

Accès est libre et gratuit, sans inscription

-------------

Résumé de l'éditeur - "Tenir. Douleur chronique et réinvention de soi" (Métailié, 2017)

Tout humain normalement constitué sait qu’une vie sans douleur est impensable mais, de là à ce qu’elle soit chronique, il y a une marge que David Le Breton explore magistralement.
L’examen des itinéraires personnels de “douloureux chroniques” auquel se livre l’auteur montre que, si elle abîme profondément l’existence de nombre de patients, d’autres trouvent au fil du temps un soulagement ou un compromis, mais paradoxalement elle protège certains patients d’autres souffrances plus redoutables encore.
Il est temps, dit David Le Breton, que l’on développe davantage une médecine de la douleur centrée sur l’expérience intime des personnes afin de les aider, sinon à guérir, à accomplir une “réinvention de soi”, autrement dit une réorganisation radicale de leur existence avec et autour de cette douleur chronique à tous les niveaux de leur quotidien, autrement dit à “tenir”.
Dans cette enquête passionnante qui nous concerne tous de près ou de loin, le sociologue explore, consulte, interroge autant ceux et celles qui vivent cette douleur inexpliquée que les soignants qui essayent de juguler ce mal chronique.
 

Rencontresjeudi - vendredi, 21 - 22 Septembre 2017

6es Rencontres doctorales internationales en philosophie des sciences

9h30-17h00  |  Amphithéâtre de la MSH-Alpes

PPL, UGA

En vue de favoriser les échanges entre jeunes chercheur(se)s en philosophie des sciences et de participer à la constitution d’un réseau de jeunes chercheur(se)s au niveau international, la Société de philosophie des sciences organise chaque année des Rencontres doctorales internationales en philosophie des sciences (RDIPS).

En 2017, ces rencontres se tiendront à l’Université Grenoble Alpes, les jeudi 21 et vendredi 22 septembre.

Stéphanie Ruphy (Univ. Jean Moulin - Lyon III) et Henri Galinon (Université Clermont Auvergne) seront les conférenciers invités.

Colloque internationallundi - jeudi, 3 - 6 Juillet 2017

9èmes Journées Internationales de la Linguistique de corpus

MSH-Alpes & Maison des langues (voir le programme détaillé)  |  Amphithéâtre de la MSH-Alpes

Journées organisées par le Laboratoire LIDILEM et soutenues par les équipes LIG, ILCEA4, Litt&Arts ainsi que la MSH-Alpes.

Lancées en 2001 par Geoffrey Williams à l’université de Lorient - Bretagne Sud, les Journées Internationales de Linguistique de Corpus (JLC) réunissent régulièrement la communauté interdisciplinaire dont l’objet de recherche porte sur les corpus linguistiques. Après sept éditions, puis un passage à Orléans en 2015 (8e Journées Internationale de Linguistique de Corpus), elles s’installeront à Grenoble en juillet 2017.

Les JLC’17 ont pour vocation de rassembler une communauté autour d’approches variées, aussi bien du point de vue méthodologique que disciplinaire et de promouvoir la linguistique de corpus et contribuer à l’évolution des pratiques scientifiques dans ce domaine. Elles visent ainsi à créer des passerelles entre différentes approches des corpus numériques. Les participant.e.s sont invité.e.s à confronter leurs outils et leurs expériences et à présenter leurs résultats.

Dans la lignée des précédentes conférences, les JLC de Grenoble proposeront, durant trois jours, des présentations scientifiques, des conférences invitées et des sessions de discussion entre les participants. Par ailleurs, une journée et demie de formation aux outils et aux méthodes sera organisée.

Pour en savoir plus : https://jlc2017.univ-grenoble-alpes.fr

Autrelundi - samedi, 26/06 - 1/07   2017

EDEEN : Ecole d’Eté en Philologie Numérique / Humanités Numériques

Voir le programme détaillé  |  MSH-Alpes

Cette école d’été organisée par l'Université Grenoble Alpes en collaboration avec la Maison des Sciences de l’Homme-Alpes et en partenariat avec l’ITN DiXiT, s'adresse aux doctorant.e.s et  jeunes chercheur.e.s ainsi qu'à toute personne souhaitant comprendre en les faisant ce que ce sont les Humanités Numériques.

Programme en ligne

Cours proposés : HTML et CSS / XML / TEI et EPIDOC / RDF / XSLT / TAL, tree-banking et lemmatisation pour le Grec et le Latin / SIG.

Pas de pré-requis attendus pour cette première édition, les cours ne présument pas des connaissances préalables.

Les participants suivront des cours en tronc commun pendant les deux premiers jours, il pourront ensuite choisir parmi les trois ateliers proposés chaque jour.
Les langues d'enseignements seront le français et l'italien.

INSCRIPTIONS CLOSES : COMPLET

Conférencejeudi 29 Juin 2017

Extérieur nuit, penser les nuits urbaines

20h00  |  Parc Paul Mistral & La Bobine - 42, Bvd Clémenceau, Grenoble

Organisé par la MSH-Alpes en partenariat avec l'Université Grenoble Alpes, la Ville de Grenoble, La Bobine, Youtopie et avec le soutien financier de l'IDEX Université Grenoble Alpes.

Dans le cadre du nouveau cycle de conférences participatives Lieux dits, les sciences humaines prennent place, cette rencontre sera animée par Luc Gwiazdzinski, Géographe, enseignant-chercheur à l'Institut de Géographie Alpine (IGA / Pacte - UGA).

Une rencontre dans le parc Paul Mistral, au pied de la Tour Perret.
L’occasion de réfléchir à l’espace et au temps que nous laissons à la nuit dans nos sociétés connectées et nos villes éclairées.
S’interroger sur la colonisation de la nuit par le jour et sur une société qui néglige les temps de pause et les espaces vacants.
Une conférence sur l'herbe, à la tombée du jour, pour se parler, échanger sur la nuit et sur les rythmes de nos vies et de nos villes.
L’occasion de développer une pensée nuitale loin de la raison du jour. Un entre-deux idéal pour penser (ou panser ?) la nuit et les temps de la ville.

Accès gratuit et ouvert à tous sur inscription : https://lieux-dits.eventbrite.fr (ouverture de la billetterie le 8 juin)

 

 

 

 

 

 

 

Journée d’étudesvendredi 23 Juin 2017

Journée Scientifique LPNC

Voir le programme détaillé  |  Amphithéâtre de la MSH-Alpes

LPNC

L’objectif de cette journée scientifique est de rassembler des spécialistes de littérature, des philosophes, des linguistes, des psychologues, des neuroscientifiques et des spécialistes de la parole dans le but d’améliorer notre compréhension du langage intérieur.
Les thèmes abordés incluront la phénoménologie et la forme du langage intérieur, sa nature, ses fonctions ainsi que ses dysfonctionnements.
Les questions méthodologiques qui contraignent son étude seront également discutées, ainsi que les avancées technologiques récentes, susceptibles d’offrir des éclairages nouveaux sur sa nature.

Conférencejeudi 22 Juin 2017

Jacques Lecomte : Empathie et coopération. Leviers de progrès social

12h15-13h30  |  Amphithéâtre de la MSH-Alpes

Coordonné par Rébecca Shankland, organisé en collaboration par la MSH Alpes, le LIP et l'UFR SHS, avec le soutien de la Chaire Mindfulness, bien-être au travail et paix économique, GEM. Réalisé avec le soutien financier de l'Inpes.

Conférence de Jacques Lecomte dans le cadre du cycle "Fil Good. Lier la recherche et le bien-être en société"

La psychologie positive ne se limite pas à l’étude du bonheur individuel, mais comporte une dimension collective et même sociétale.  Elle nous apporte de nouvelles connaissances sur l’être humain, qui peuvent avoir des applications pratiques très concrètes. Ainsi, la coopération et l’empathie ont du sens non seulement dans les relations interpersonnelles, mais également au niveau social et politique, et peuvent ainsi contribuer au bien commun. Ceci a été constaté dans des domaines aussi divers que l’éducation, la santé publique, le travail social, la justice, l’économie, l’environnement, l’entreprise, les relations internationales, etc.

Docteur en Psychologie, Jacques Lecomte est l’auteur de nombreux ouvrages de psychologie positive dont Les entreprises humanistes (Les Arènes, 2016).

Cette conférence de 45 minutes sera suivie de la présentation d'une étude menée par des chercheurs de la région (Arnaud Carré, Maître de Conférences en Psychologie, LIP/PC2S, Université Savoie Mont-Blanc).

La conférence sera également retransmise en direct dans le hall de la Bibliothèque Droit-Lettres, elle sera ensuite mise en ligne sur nos chaînes YouTube et Podcasts de l'Université de Grenoble.

Entrée gratuite dans la limite des places disponibles

Séminairemercredi 21 Juin 2017

Les relations science-société en pratique : quelles nouvelles configurations ?

10h00-17h00  |  Centre Berthelot, 14 av. Berthelot, Lyon 7e

Séminaire TRANSVERS-HN organisé par l'ISH (axe Numérique) et la MSH-Alpes

TRANSVERS-HN est un séminaire transversal de recherche et de formation en humanités numériques organisé par l’Institut des Sciences de l’Homme (Lyon) dans le cadre de son axe scientifique Numérique et la MSH Alpes (Grenoble) dans le cadre de son axe Humanités Numériques. Il est destiné aux enseignants-chercheurs, chercheurs, ingénieurs et doctorants.

Cette 2e séance intitulée « Les relations science-société en pratique » vise à réfléchir et discuter les définitions des rapports entre activité scientifique et monde extra-académique, à partir de leurs médiations numériques. Elle est organisée en collaboration avec le Pôle régional de l’ISCC Communication et information, numérique et industries créatives (CINIC).

Il n’est pas nouveau de dire que la production des connaissances scientifiques est perméable aux évolutions de l’organisation du champ scientifique, à travers, par exemple, des réseaux de coopération scientifique (Vinck,1992), interdisciplinaires et multipartenariaux autour du principe organisateur du projet. Ainsi, tenir une posture critique facilite l’analyse des relations entre notre activité scientifique et la société à partir des transformations des modalités de financement ou d’orientations stratégiques par exemple. Même si les impacts structurants de ces implications socio-économiques de la recherche publique la transforment, l’objectif du séminaire sera différent et posera la question centrale à notre réflexion : selon quelles médiations les rapports entre science et société s’organisent-ils ?

Il s’agira donc de nous intéresser à l’hybridation des pratiques scientifiques, à d’autres formes de production de savoir et d’innovation : observatoires, fablab, social medialab, dont certaines sont en fait constitutives de nouvelles formes de productions industrielles, portées par les industries créatives par exemple.

Les invités, les échanges et l’atelier nous permettront d’explorer deux questions liées : en quoi ces nouvelles modalités de pratiques bouleversent-elles à la fois les normes d’écriture, de partage des données, de configuration des équipes en SHS, non pas seulement dans la phase finale de « restitution » ou de « transfert », mais aussi dans la définition et la construction même des objets de recherche, des principes d’autorité, de la temporalité dans la circulation des savoirs ? Comment les savoirs non académiques (sociaux, profanes, vernaculaires, ordinaires, professionnels) sont-ils inclus et investis de nouveaux statuts ?

La matinée sera consacrée à deux conférences-débats. Elle sera suivie d’un buffet puis l’après-midi d’un atelier pratique portant sur les formats et pratiques d’expérimentation et de recherche développées en arts numériques.

PROGRAMME

Matinée (10h-12h) :
Anne Piponnier, Sciences de l’information et de la communication (CREM, Université de Lorraine)
Françoise Paquienséguy, Sciences de l’information et de la communication (ELICO, SciencesPo Lyon)

Déjeuner-buffet pour les participants inscrits

Après-midi (14h-17h) :
Expérimentation pratique de méthodologies non académiques sur et avec le numérique
Atelier autour des croisements des arts numériques et des sciences humaines et sociales.
Séance animée par Pierre Amoudruz, directeur artistique (Laboratoire des usages, AADN | Arts et Cultures Numériques) et Jeanne Drouet (Centre Max Weber, CNRS)

Informations pratiques
Inscription gratuite mais obligatoire avant le 15 juin 2017 avec le formulaire en ligne

Les doctorants de l’ED 483 ScSo et ED 485 EPIC intéressés par cette journée pourront l'inclure dans leur cursus de formation.

LIEU : Centre Berthelot, Bâtiment L (Sciences Po Lyon), rue Appleton, Lyon 7e (salle 303, 3e étage)

Contacts
Sabine Loudcher (ERIC)
Julia Bonaccorsi (ELICO)
Sonia Guérin-Hamdi (ISH)
Françoise Paquienséguy (ELICO)

Journée d’étudeslundi 19 Juin 2017

Deuxième journée d’étude francophone de Psychologie positive

9h00-17h00  |  Amphithéâtre de la MSH-Alpes

Événement organisé par le LIP/PC2S, l'UFR SHS, la MSH-Alpes, l'Association française et francophone de Psychologie Positive et la Chaire Mindfulness, Bien-être au travail et Paix économique, GEM. Réalisé avec le soutien financier de l'Inpes.

L’objectif de cette journée est de faire connaître les travaux réalisés par les étudiants francophones dans le champ de la psychologie positive afin de favoriser des liens avec des terrains d’application (membres de l’auditoire qui seront présents pour connaître ce qui se fait aujourd’hui en psychologie positive). De plus, la diffusion d’études pilotes réalisés par des étudiants dans le cadre de mémoires peut inspirer de nouvelles recherches permettant d’approfondir la compréhension des mécanismes impliqués dans l’efficacité des interventions qui visent l’amélioration du bien-être.

La psychologie positive est l’étude des conditions et des processus qui contribuent au développement du bien-être, des facteurs de résilience, à l’épanouissement et au fonctionnement optimal des individus, des groupes et des institutions.

Suite au succès de la première journée d’étude de psychologie positive organisée le 13 juin 2016 à l’UGA, nous proposons à nouveau cette manifestation dans le but d’encourager les étudiants à communiquer sur les résultats de leurs recherches. Les présentations des étudiants se feront sur la base d’un poster présenté en version informatisée (10 minutes de présentation + 5 minutes de questions/réponses).

Coordination : Rébecca Shankland, Maître de Conférences en Psychologie, responsable du Diplôme Universitaire de Psychologie Positive, Laboratoire Interuniversitaire de Psychologie LIP/PC2S, UGA.

Inscription est gratuite mais obligatoire (nombre de places limitées) par courriel

Rencontresjeudi 15 Juin 2017

Regards exterieurs sur le droit

14h15-19h00  |  Amphithéâtre de la MSH-Alpes

Organisé par le CRJ

Les rencontres du CRJ sont traditionnellement l’occasion de nous réunir autour d’un thème transversal au delà de nos spécialités respectives. A cet objectif désormais classique, nous avons choisi d’ajouter cette année une volonté d’ouverture.

Une démarche d’ouverture vers d’autres sciences sociales tout d’abord : gageons que le philosophe, le sociologue, le géographe, tout comme le spécialiste de la peinture, nous apporteront un nouveau regard non seulement sur les enjeux de notre discipline mais aussi sur sa perception en dehors de la communauté des juristes.

Une recherche d’ouverture assurée également par certains membres du CRJ : ceux-ci ont accepté de décloisonner notre horizon en nous apportant un autre regard sur le droit.

L’ouverture, ce sera enfin la transition progressive vers la saison estivale à travers une soirée conviviale en plein air.

Intervenants :

  • Michel Farge et Nicolas Kada, co-directeurs du CRJ
  • Philippe Saltel, Professeur de philosophie moderne, Directeur UFR ARSH
  • Thierry Delpeuch, Sociologue, chercheur CNRS, PACTE
  • Arnaud Bel, Doctorante en droit public, CRJ Faculté de droit de Grenoble
  • Romain Lajarge, Professeur Ecole Nationale d'Architecture de Grenoble
  • Philippe Yolka, Professeur de droit public, Faculté de droit de Grenoble
  • Nathalie Baruchel, Maître de conférences en droit privé, Faculté de droit de Grenoble
  • Eric Chaloupy, Médiateur culturel Musée de Grenoble