Accueil MSH-Alpes


Cyberattaques, Hack-back : Enjeux de sécurité nationale & internationale

Conférencejeudi 8 Juin 2017

Cyberattaques, Hack-back : Enjeux de sécurité nationale & internationale

19h30  |  Cowork in Grenoble - 16 Boulevard Maréchal Lyautey, Grenoble

Organisé par la MSH-Alpes en partenariat avec l'Université Grenoble Alpes, Cowork in Grenoble, Youtopie, Grenoble Alpes Data Institute, AMNECYS et avec le soutien financier de l'IDEX Université Grenoble Alpes.

Dans le cadre du nouveau cycle de conférences participatives Lieux dits, les sciences humaines prennent place, cette rencontre sera animée par Théodore  Christakis, Professeur de droit international, Membre Senior de l'Institut Universitaire de France et directeur du Centre d'Etudes sur la Sécurité Internationale et le Coopérations Européennes (CESICE).

L’essor dramatique des cyberattaques dans lesquelles sont impliquées des Etats et des acteurs privés constitue une véritable menace pour la paix et la sécurité internationales. Non seulement ces attaques menacent les activités des entreprises et la protection des données et de la vie privée mais elles constituent aussi souvent une source majeure de tensions entre les Etats, comme démontré encore récemment avec le «hacking» du parti démocrate aux Etats-Unis.
Comment donc répondre aux cyberattaques ?
La réponse à cette question nécessite d’abord un examen du cadre général du droit international pour définir les droits et les obligations des Etats.
Mais les acteurs privés jouent aussi un rôle prépondérant dans ce domaine, de la prévention des cyberattaques aux mesures de «cyber-défense active» qui peuvent parfois aller jusqu’à l’utilisation de techniques offensives comme le «hacking back». Les activités du secteur privé en matière de sécurité du numérique ne vont toutefois pas sans soulever différentes questions et controverses, tant politiques, qu’éthiques, techniques et, surtout, juridiques.
Cette conférence de Théodore Christakis, permettra d’examiner si les acteurs privés peuvent déclencher unilatéralement des mesures cyber-offensives en conformité avec le droit et aussi si les Etats devraient autoriser le hack-back et/ou s’appuyer sur des acteurs privés pour répondre aux cyberattaques.

Accès gratuit et ouvert à tous sur inscription : https://lieux-dits.eventbrite.fr (ouverture de la billetterie le 18 mai)