Accueil MSH-Alpes


Former l’élite. L’École nationale des cadres de l’État français, Uriage 40-42

AutreFriday - Monday, 17/11/2017 - 21/05/2018

Former l’élite. L’École nationale des cadres de l’État français, Uriage 40-42

EXPOSITION TEMPORAIRE  |  Musée de la Résistance et de la Déportation de l’Isère, 14 Rue Hébert, Grenoble

Organisé par le Musée de la Résistance et de la Déportation de l’Isère, en partenariat avec la MSH-Alpes, la commune de Saint-Martin-d’Uriage et Peuple et Culture.

Cette exposition retrace l'histoire singulière de l'École nationale des cadres de l'État français installée à Uriage entre 1940 et 1942. Une histoire méconnue mais néanmoins passionnante à découvrir du 17 novembre 2017 au 21 mai 2018.

Le destin singulier de l’École nationale des cadres de l’État français installée à Uriage, soulève aujourd’hui encore interrogations et controverses. Comment une école destinée à forger les élites du régime de Vichy est-elle devenue un lieu de liberté intellectuelle et de réflexions autonomes ? Pourquoi certains de ses membres se sont-ils progressivement détournés du pouvoir en place pour finalement rejoindre la Résistance ?
Pour répondre à ces questions, l’exposition retrace son histoire : sa création, la philosophie développée, humaniste et antitotalitaire, l’organisation de l’enseignement à la pédagogie novatrice, et sa progressive opposition au maréchal Pétain jusqu’à l’entrée des « Uriagistes » dans la clandestinité. Elle se conclut sur « l’esprit d’Uriage » qui perdure dans la France de l’après-guerre avec Peuple et Culture, le journal Le Monde et la revue Esprit fondés par d’anciens instructeurs.

Grâce à un fonds documentaire inédit composé de retranscriptions, de conférences, de photographies et de publications de l’École, l’exposition plonge le visiteur au cœur de l’histoire méconnue mais néanmoins passionnante d’Uriage.


AUTOUR DE L'EXPOSITION

Conjointement à cette exposition, parution de l'ouvrage "Uriage : de l’École des cadres à l’héritage culturel" coordonné par Olivier Cogne, Jacques Loiseau et Olivier Vallade, une coédition du Musée de la Résistance et de la Déportation de l’Isère et de la Maison des Sciences de l’Homme-Alpes.

De la mise en place du régime de l’État français à Vichy à la Libération, le château d’Uriage est le siège de trois écoles à vocation nationale. La première, la plus connue d’entre elles, est destinée dès 1940 à former les futures élites du pays dans l’idéologie de la Révolution nationale du Maréchal Pétain. Comment cette  école est-elle devenue un lieu de pensée autonome et un foyer de résistance jusqu’à sa fermeture décrétée à la fin 1942 ? Dès lors, une partie des "Uriagistes" entre en dissidence. Ils constituent pour certains les "équipes volantes" qui contribuent à conscientiser l’action des maquisards tandis qu’une nouvelle école, celle de la Milice, prend place à Uriage. La Libération acquise en Isère à l’été 1944, un nouvel établissement s’établit dans le château pour les cadres FFI (Forces françaises de l’Intérieur) au moment de la dissolution dans l’armée régulière. Ce livre est aussi l’occasion de questionner l’héritage légué par "l’esprit d’Uriage" qui perdure dans la France d’après-guerre, notamment avec le mouvement Peuple et Culture, le journal Le Monde et la revue Esprit fondés par d’anciens instructeurs. Autant de jalons d’une histoire singulière et plurielle qui soulève encore aujourd’hui interrogations et controverses.