Accueil MSH-Alpes


Axe Réception des Politiques par les Publics

Printer-friendly version

Axe Réception des Politiques par les Publics

L’axe "Réception des politiques par les publics" (RPP) développe une recherche interdisciplinaire sur les rapports des individus aux politiques publiques. Ces rapports sociaux sont situés et dépendent de facteurs variés. Ceux-là ne peuvent pas être saisis d’un seul point de vue, que ce soit – pour commencer – celui des individus ou celui des institutions et des organisations. Leur étude peut porter sur un très grand nombre de dimensions sociales, psychologiques, politiques, économiques, juridiques, administratives, organisationnelles et technologiques. Aussi, pour organiser l’analyse de la question de la réception des politiques par les publics, l’Axe RPP s’est-il donné pour objet principal d’étude et de recherche le phénomène du non-recours aux dispositifs de prestations financières et aux services non marchands produits par les politiques publiques dans un grand nombre de domaines d’intervention.
Par cette entrée spécifique, dont l’importance sociale est avérée à l’échelle internationale et dont l’intérêt scientifique est de plus en plus remarqué en France comme à l’étranger, il s’agit à la fois d’identifier et d’expliquer les dimensions d’un phénomène massif qui permet d’appréhender à nouveau frais une diversité de questions sociales ou sociétales. L’Axe RPP a donc une vocation programmatique de développer des travaux de recherche sur différents sujets, qui, par la question du non-recours, viennent nourrir sa thématique.
Pour animer la discussion scientifique sur son thème prioritaire, l’Axe RRP organise un séminaire annuel de recherche, Les mots clés de la recherche [Séminaires 2015-2016, Séminaires 2016-2017].
L’Axe RPP a également pour vocation de diffuser les résultats des recherches et leurs méthodes, au travers d’interventions d’expertise, que ce soit dans le cadre de formations-action, d’expérimentations, ou de conduites du changement par des méthodes collaboratives et d’essaimage. L’objectif n’est pas simplement celui de la vulgarisation de la recherche, mais autant celui de la discussion de ses apports et limites avec les acteurs et les publics censés être concernés par ses résultats.
A l’appui de ses travaux, l’Axe RPP participe également régulièrement à des enseignements universitaires de niveau Master et à des programmes d’Instituts de formation spécialisée, mais aussi accueille des stages d’étudiants français ou étrangers et encadre la préparation de mémoires et de thèses.
Au service de ces trois objectifs (recherche, interventions, enseignements), l’Axe RPP a initié une plateforme de données sur le non-recours (Plateforme NOREDS) créé avec le soutien du Réseau National des Maisons des Sciences de l'Homme (RnMSH - AAAP 2012 "Soutien aux plateformes"), de façon à recueillir et diffuser le plus largement possible les travaux de recherche et leurs corpus, et permettre leur conservation pour des ré-analyses (nouvelles recherches) et des outillages (applications opérationnelles).
En même temps, et de façon transversale aux objectifs précédents, l’Axe RPP est appelé, par la nature même de la question initiale qu’il se propose de traiter, à devenir un lieu de réflexion méthodologique et d’innovation sociale – pour les pratiques de recherche comme pour les pratiques professionnelles et institutionnelles – sur les manières inclusives de produire différents types de connaissances, à l’inverse (ou à l’opposé) de la rationalité close. En ce sens, l’Axe RPP a pour autre vocation de contribuer au développement d’une recherche conçue et menée en lien étroit avec les acteurs politiques et professionnels des politiques, et les publics. C’est pour cela que l’Axe RPP, au travers de l’Observatoire du non-recours, participe au Collectif SOIF de connaissances.
Voir les dernières publications sur le site de l'Odenore, rubrique "Vient de paraître".